Beaucoup de femmes veulent de gros seins. Parfois, cependant, des seins trop gros peuvent causer des problèmes, tels que des maux de dos. Les gros seins perdent leur fermeté plus rapidement. Par conséquent, de nombreuses femmes décident de subir une réduction mammaire. La chirurgie de réduction mammaire est une  mammoplastie. L’excès de peau et de tissu sous-cutané est également éliminé. Cependant, comment cacher les cicatrices après une telle intervention ?

Qu’est-ce que la réduction mammaire ?

La réduction de la taille des seins est une procédure qui consiste à faire des coupures chirurgicales sur la peau du patient afin de se débarrasser de l’excès de glande, de tissu adipeux et de peau. La technique de l’opération est choisie lors d’une consultation avec un chirurgien-plasticien. Cela dépend de l’état des seins et de la peau du patient et de l’effet attendu après le traitement. Certains traitements incluent la liposuccion combinée avec l’élimination de l’excès de peau. Parfois, la liposuccion seule peut obtenir un effet de réduction de la poitrine satisfaisant. Quelle que soit la technique choisie, l’opération est réalisée sous anesthésie générale. Pendant la chirurgie, le médecin fait une incision autour du mamelon. De cette façon, il aura accès à la partie du sein qu’il va retirer. Après avoir enlevé l’excès de glande et de graisse, le médecin pèse le contenu, car il a besoin de savoir combien de tissu retirer de l’autre sein. L’étape suivante consiste à modéliser la forme de la tétine et à la placer à la bonne hauteur. L’excès de peau est également coupé. La dernière étape est la formation du sein. D’une part et d’autres, des cicatrices indésirables peuvent se former après l’intervention, d’où la nécessité de les masquer. Chez maud.fr, vous avez la solution adaptée pour dissimuler en permanence une cicatrice réduction mammaire.

Cicatrices après réduction mammaire

L’effet visuel final attendu sera visible environ 6 à 7 mois après le traitement. Les plaies postopératoires mettent 1 à 2 mois à guérir, il ne faut pas oublier que la période de guérison complète de la cicatrice prend jusqu’à 12 mois. La cicatrisation des plaies peut être accélérée avec un laser biostimulant ou des onguents. Souvent, les pansements en silicone sont utilisés pour éviter une cicatrice réduction mammaire. Le patient peut effectuer un massage des seins pour stimuler la cicatrisation des plaies. Les femmes qui décident de subir la procédure, cependant, doivent être conscientes que les cicatrices resteront à jamais. Certains sont presque invisibles, d’autres plus visibles. Si nécessaire, le patient peut choisir de subir une chirurgie de réduction des cicatrices.

On peut éviter les cicatrices dès l’intervention

Le médecin a une influence sur la quantité de cicatrices, car beaucoup dépend du choix de la méthode de coupe. Le chirurgien peut décider de réduire le nombre de coupures si possible. Après la procédure, la récupération est très importante dans la cicatrisation des plaies. Le patient recevra un soutien-gorge bien ajusté d’un spécialiste. Elle devrait le porter pendant environ 8 à 10 semaines. Les experts vous recommandent de porter une attention particulière aux réactions de votre corps au cours des premières semaines. Vous devez absolument éviter les efforts lourds, les mouvements brusques et vigoureux, le sommeil sur le ventre, les activités sportives et les travaux ménagers tels que le repassage et le nettoyage des fenêtres ou le port d’un bébé. Il faudra également éviter les expositions excessives au soleil, les saunas et les solariums.

Comment cacher les cicatrices mammaires après une chirurgie plastique ?

Les cicatrices sont un problème esthétique et psychologique. Tout le monde aimerait avoir la cicatrice la plus petite et la moins visible possible. Le but de la procédure est d’améliorer l’apparence de la cicatrice, de la cacher et de la rendre aussi imperceptible que possible pour les seins. Il n’y a pas de techniques pour enlever complètement une cicatrice une fois qu’elle s’est formée. La correction de la cicatrice peut se faire par retraitement. Dans de nombreux cas, couper la cicatrice seule ne suffit pas, car le problème continuera à revenir. Il est souvent nécessaire d’éliminer la tension de la peau, de limiter l’étirement excessif de la cicatrice ou de l’allonger lorsqu’elle est trop rétrécie. Ensuite, une plastie cicatricielle est réalisée, au cours de laquelle la direction de la cicatrice, sa longueur et sa forme sont modifiées. Le traitement recommandé est complémentaire de l’intervention chirurgicale, c’est-à-dire une pression constante sur la zone à corriger, l’utilisation de divers pansements et onguents pour les cicatrices. En effet, vous pouvez profiter de traitements de thérapie au laser, utiliser des cosmétiques et des onguents ou effectuer une pigmentation médicale, notamment pour une aréole mammaire maquillage permanent.