De multiples raisons peuvent expliquer la décision de se faire implanter des prothèses mammaires. Après que l’opération s’est bien déroulée et que les seins aient été bien galbés, il ne faut pas oublier que les implants ont une durée de vie et qu’ils doivent être remplacés à un moment donné.

Contrôle des implants

Le contrôle périodique des implants mammaires est très important. En effet, cela va permettre au médecin de voir dans quel état sont les prothèses et de décider s’il est temps de les remplacer. Même s’il n’existe pas de date de péremption précise concernant les prothèses mammaires, les spécialistes invitent tout de même les patientes à les faire remplacer si elles ont plus de dix ans. La vérification de l’état des implants se fait généralement à travers une échographie, une mammographie ou à travers un examen de type IRM. A noter que ce procédé est différent de la surveillance médicale des cicatrices qui se fait tous les six mois après l’opération. Cet examen doit se faire au moins une fois tous les ans ou tous les deux ans. Normalement, les prothèses ne sont remplacées que si un problème est détecté comme le cas d’une rupture par exemple. Toutefois, si la patiente en fait la demande, le chirurgien peut aussi procéder au remplacement. Pour en savoir davantage sur les raisons qui devraient vous pousser à faire le remplacement des implants mammaires, un spécialiste disponible sur un site comme cliniquebeaucare.fr peut vous fournir de plus amples explications.  

En quel cas remplacer les prothèses mammaires ?

Il existe des situations où le remplacement des prothèses mammaires est inévitable. Une douleur et une sensation de gêne au niveau de la poitrine sont parfois les signes d’une contracture capsulaire (formation de coque). Cela modifie la forme de la poitrine et la rend dure. Si la personne en souffre, il est fortement recommandé de remplacer les prothèses mammaires. Il faut garder en tête qu’en cas de douleur, le mieux c’est de consulter un spécialiste le plus tôt possible. Le plus souvent, une échographie est nécessaire afin d’appuyer le diagnostic du chirurgien.

Ensuite, les vieux implants qui ont plus de dix ans doivent également être substitués. Après, si la prothèse est abîmée et fuit, il va de soi qu’il faut la remplacer. Sinon, une poitrine moins ferme et un désir de modifier la taille du bonnet peuvent être aussi à l’origine du remplacement des prothèses.

Le remplacement de la prothèse mammaire

Se faire remplacer les prothèses mammaires nécessite une opération chirurgicale. Dans la plupart des cas, l’incision se fera au même endroit que lors de la première intervention. Le but est de ne pas créer d’autres cicatrices sur le corps de la patiente. Ensuite, au sujet de la position des implants mammaires, il ne devrait y avoir aucun changement. Le chirurgien propose d’implanter les prothèses derrière le muscle si la première y a été déposée. De même, si lors de l’augmentation mammaire, la prothèse était située au-dessus du muscle pectoral, il est indiqué de garder cette même position lors de l’implantation de la nouvelle.

Pour ce qui est de la taille des prothèses, le chirurgien conseille la même taille que celle utilisée précédemment. Cette solution est plus pratique et plus simple à réaliser. Toutefois, cela n’exclut pas la possibilité d’installer des implants plus grands si la patiente le souhaite. Toutefois, il faut s’attendre à de la douleur et une sensation de gêne après l’opération, exactement comme lors de la première intervention chirurgicale. Par contre, si la patiente demande des prothèses plus petites lors du remplacement des implants mammaires, ce sera une opération plus délicate. En effet, les précédents implants ont laissé une poche plus imposante qui ne pourra être comblée par les nouveaux. Encore, si une coque est retirée lors de l’opération, les nouvelles prothèses devraient être un peu plus grandes afin de combler l’espace laissé. A préciser que le tarif pour un remplacement de prothèses mammaires est quasiment le même que celui fixé pour une augmentation mammaire. Enfin, la clinique n’ajoute pas de frais supplémentaires pour le retrait des anciens implants. Le coût de l’opération est normalement disponible auprès de la clinique donc, il vaut mieux contacter directement l’établissement pour se renseigner sur ce sujet. De toute manière, ce peut être discuté avec un responsable lors du contrôle de l’état des prothèses chez le médecin.