Les résultats du rapport Cushman sur l’investissement immobilier mondial

Une autre bonne année s’ouvre pour les investissements immobiliers mondiaux. C’est ce qui ressort du rapport publié ces derniers jours par Cushman.

Qu’en est-il de l’Italie ? Les investissements dans l’immobilier en 2018 ont diminué de 22 % par rapport à 2017, avec un volume de 8 856 milliards d’euros, restant au-dessus de la moyenne des dix dernières années. Ce qui a pesé sur les performances des investissements en 2018, c’est surtout le climat d’incertitude politique, qui a conduit à une augmentation de l’écart, ce qui a entraîné un ralentissement du déboursement des crédits. Le marché italien s’est développé malgré l’incertitude et la volatilité, confirmant ainsi sa solidité et son dynamisme. À cet égard, il convient de souligner la forte demande des investisseurs envers le marché immobilier en Italie.

Investissements immobiliers étrangers en Italie

Qui sont les investisseurs ? La plupart d’entre eux sont des investisseurs internationaux, notamment de France, du Royaume-Uni, de Suisse et d’Allemagne. Ils continuent à manifester un intérêt concret pour notre pays, même si le principal problème de l’Italie est le manque de produits. Il est intéressant d’examiner la situation de l’immobilier dans les différents secteurs.

Investissements immobiliers en Italie, dans le secteur du commerce de détail

Le secteur du commerce de détail est celui qui a le mieux performé, avec des investissements s’élevant à 2 243 milliards en 2018, malgré une légère baisse (-6 %) par rapport à 2017, probablement due à la contraction de la consommation. Une tendance diamétralement opposée à celle de l’Europe, où le marché immobilier est stable pour tous les secteurs, mais voit le commerce de détail en contraction.

En Italie, les investissements dans le secteur du commerce de détail ont presque exclusivement concerné les centres commerciaux. En 2019, d’importantes opérations pourraient être menées à bien dans le secteur des magasins de détail, qui est encore peu consolidé en Italie.

Investissements immobiliers en Italie, dans le secteur de la logistique

Les investissements dans le secteur de la logistique se sont élevés à 1 112 milliards d’euros en 2018, soit une baisse de 10 % par rapport à 2017. Toutefois, l’année précédente, les résultats ont été faussés par l’opération Logicor (la société européenne spécialisée dans les investissements dans des biens logistiques modernes a réalisé une opération importante en 2017, en investissant dans un nouveau bail de 10 000 m² au parc Logicor Logistics d’Alessandria) ; compte tenu de l’absence de telles opérations de distorsion, le secteur obtient toujours d’excellents résultats. Il faut donc tenir compte de la croissance du commerce électronique, qui continue à avoir un impact important, et il est concevable que pour 2019, cet effet ne s’arrête pas, au contraire.

Investissements immobiliers en Italie, dans le secteur des bureaux

Au total, 3,4818 milliards d’euros ont été investis en 2018 dans le secteur des bureaux, soit une baisse de 17 % par rapport à l’année précédente. Villes préférées ? Le premier est Milan, avec 2 077 milliards d’euros investis. Rome est confirmée dans la ligne de 2017, avec un volume investi de 1,111 milliards d’euros. Les deux villes continuent à attirer le plus grand nombre d’investissements sur le marché immobilier dans ce secteur.

Aujourd’hui, le facteur qui distingue l’offre de biens immobiliers détenus en Italie dans le secteur des bureaux est la qualité. Les investisseurs sont prêts à renoncer à quelques mètres carrés en faveur d’un espace réaménagé et durable, avec des certifications environnementales. Il est plus important d’investir dans un bureau écologique que dans un bureau spacieux. Toutefois, la gamme de produits reste très limitée, ce qui entraîne une contraction du volume des investissements dans le secteur.

Investissements immobiliers en Italie, le secteur hôtelier

Le secteur le plus prometteur pour 2019 ? L’industrie hôtelière. Et ce malgré le volume des investissements en 2018 (1 321 milliards d’euros), qui était égal aux valeurs de 2017. Une forte croissance et des volumes d’investissement importants sont attendus de la part des investisseurs internationaux, notamment des grandes chaînes hôtelières. En fait, l’Italie possède une concentration de destinations de loisirs et d’affaires et de destinations de luxe unique au monde en termes de qualité du tourisme, de résultats et de variété des segments concernés (millénaires, familles et personnes âgées).