Les propriétaires ont une vie très active : contrôler leur propriété, les locataires qui s’y trouvent, gérer le loyer et l’entretien, etc. Investir dans l’immobilier n’est pas une mince affaire. Il faut du temps et des efforts pour pouvoir en récolter les fruits. Certains propriétaires se tournent vers les agences immobilières locales, en priant pour que ces professionnels leur enlèvent une partie du stress.

Et c’est ce qu’elles font, moyennant un certain prix. Cependant, la principale activité d’une agence immobilière n’est pas la gestion d’un immeuble. Il convient donc de confier cette tâche à un professionnel du domaine, à savoir un syndic professionnel. Son choix peut toutefois s’avérer complexe, car le marché regorge de plusieurs prestataires. Voici donc comment bien faire votre choix.

Assurez-vous de bien comprendre l’accord de gestion et la structure tarifaire du syndic

Durant votre recherche du syndic en ligne, vous serez amené à faire des interviews. Lors de l’entretien avec les prestataires que vous envisagez d’embaucher, assurez-vous de bien comprendre leur contrat de gestion et leur structure d’honoraires avant de signer quoi que ce soit. Cela est d’autant plus vrai si un prestataire vous propose un tarif de base considérablement inférieur à celui d’autres agences.

Assurez-vous dans ce cas de savoir pourquoi. Y a-t-il des frais additionnels qui ne sont pas inclus ou des responsabilités qu’ils ne proposent pas d’assumer ? Le contrat d’un syndic professionnel doit généralement couvrir :

– la recherche et la sélection des locataires potentiels ;

– la gestion des documents liés à la location et des dépôts de garantie ;

– les frais liés à la commercialisation du bien immobilier ;

– la gestion de l’entretien et des réparations ;

– la fixation, la perception et l’ajustement du loyer ;

– les processus d’inspection et la documentation du rapport sur l’état de la propriété ;

– la gestion des paiements de services publics (eau, électricité, etc.) ;

– les conditions de rupture du contrat ;

– le traitement des plaintes et urgences, les ruptures de bail, les déménagements et les expulsions de locataires ;

– etc.

Assurez-vous d’être informé de tous les frais additionnels pouvant survenir en plus de l’accord pour évaluer la valeur réelle du professionnel que vous avez choisi.

Comprendre le processus de sélection des locataires du syndic moins cher

Il est essentiel pour la valeur de votre investissement immobilier que les locataires choisis pour occuper le bâtiment en prennent soin. C’est la raison pour laquelle il est essentiel de comprendre le processus de sélection des locataires que votre syndic à la carte mettra en place, afin de s’assurer qu’il ne se contente pas du premier locataire qu’il rencontre.

Obtenir une copie du formulaire de candidature du prestataire est un excellent moyen de comprendre le type d’informations et de processus que ce dernier prendra avec chaque locataire potentiel. Assurez-vous qu’il demande des références à l’employeur et aux autres professionnels comme lui.

Les bons prestataires sont aussi abonnés à d’importantes bases de données de location, ce qui leur permet de choisir avec soin les locataires potentiels, afin de s’assurer que votre propriété est habitée par le candidat le plus approprié qui soit.

Pensez à choisir des syndics assurés

Il est crucial de s’assurer que vous avez un syndic simple et expérimenté, qui comprend les changements de la législation en matière de location et qui possède une assurance responsabilité civile appropriée pour vous protéger contre toute poursuite judiciaire. Les lois sur la location sont devenues assez complexes au fil du temps.

Il est donc essentiel que votre prestataire soit à même de vous aider et de vous protéger contre les implications juridiques potentielles pouvant parfois découler de la location de votre propriété sous la forme de violations du contrat de location. Il est aussi important d’apprendre comment le prestataire compte commercialiser le bâtiment.

Comme tout, un bon marketing vous permettra d’obtenir les meilleurs candidats. Il est donc primordial que votre professionnel comprenne ce qu’est un bon marketing et qu’il ait les ressources requises pour mettre en oeuvre ses stratégies de marketing. La meilleure façon de comprendre le degré de professionnalisme du prestataire est d’examiner comment il commercialise ses annonces actuelles.

Qu’en est-il du prix de copropriété syndic ?

Chaque propriétaire doit établir un budget, sinon il risque de compromettre son rendement locatif. Lorsque vous recherchez un syndic de copropriété, il est essentiel d’avoir à l’esprit un montant que vous êtes prêt à dépenser. Essayez de trouver un prestataire qui respectera votre budget.

Il peut aussi être utile d’avoir à l’esprit un montant additionnel, qui sera le maximum que vous êtes prêt à dépenser. Les frais mensuels peuvent soit être un montant fixe, indépendamment de vos revenus locatifs, soit un pourcentage de votre rendement locatif, ce qui peut généralement représenter entre 7 et 15 % de la somme de vos revenus mensuels.

Mais ce prix est rarement le montant définitif. Ce qui est bien avec la majorité des prestataires, c’est qu’ils peuvent s’adapter à vos besoins. Vous pouvez ajouter et supprimer certains facteurs de la prestation, afin de vous assurer d’obtenir un forfait sur-mesure.