Investir dans l’immobilier consiste à acheter un bien pour le mettre par la suite en location. Ce qui permet à l’investisseur de percevoir des revenus complémentaires. Vous souhaitez vous lancer dans cette aventure ? Sachez que  différentes possibilités s’offrent à vous pour effectuer un investissement immobilier.

Investir dans un bien ancien ou un logement neuf?

Pour la concrétisation de votre projet immobilier, vous aurez à faire le choix entre un immobilier neuf et une maison ancienne. La principale différence entre ces deux options réside dans leur coût. Un bien neuf est de loin plus cher. En revanche, il est construit suivant les normes environnementales en vigueur. De ce fait, il est moins énergivore. Ce qui représente un véritable plus pour les locataires. Par ailleurs, un appartement neuf est aménagé confortablement. Tout a été pensé pour le rendre pratique.

Puis, si vous suivez bien les actualités, vous devez savoir qu’en investissant dans le neuf, vous pourriez aussi bénéficier de différents avantages fiscaux. Grâce à la loi Pinel par exemple, vous pourriez bénéficier d’une réduction de vos impôts, pouvant aller jusqu’à 21 %.

Un logement ancien, quant à lui, est moins cher. En cherchant bien, vous pourriez par ailleurs dénicher une belle bâtisse pleine de charme. Par ailleurs, il est possible de trouver un appartement ancien bénéficiant d’un excellent emplacement. Toutefois, avant de vous laisser séduire par un bien, vous devez tenir bien compte de l’état de celui-ci pour éviter les mauvaises surprises. Ainsi, si vous vous demandez comment bien acheter un appartement ancien, l’idéal est de faire appel à un expert qui fera une estimation des travaux nécessaires. De cette manière, vous saurez s’il s’agit d’un investissement intéressant.

Investir dans l’immobilier d’entreprise

L’immobilier d’entreprise désigne les biens à usage professionnel. Il peut s’agir de bureaux, de locaux industriels, de centres commerciaux, d’ateliers, etc. Ce type d’investissement présente pas mal d’avantages.

D’abord, la vacance locative des immobiliers professionnels est moindre. Les problèmes d’impayés sont rares. Selon les statistiques, le taux de vacance locative de l’immobilier d’entreprise oscille entre 4 et 5 %. Par ailleurs, ce type d’investissement bénéficie d’une législation qui est moins contraignante. Il est par exemple possible d’inclure dans le bail une clause résolutoire permettant au bailleur de résilier le bail après un premier impayé.  

Ensuite, avec l’achat d’un bien bénéficiant d’un bon emplacement, vous pourriez espérer une rentabilité intéressante. Non seulement, vous allez pouvoir trouver rapidement des locataires. Mais aussi, vous pourriez fixer des loyers élevés. En région parisienne, le rendement peut grimper jusqu’à 8 %.

Opter pour un investissement SCPI

La SCPI ou Société civile de placement immobilier est un autre moyen vous permettant d’effectuer un investissement immobilier. En revanche, cette fois, vous n’acquérez pas de bien physique. Vous investissez dans la pierre papier.

Des sociétés de gestion collectent de l’argent auprès des particuliers pour financer des acquisitions immobilières professionnelles. En contrepartie de leur contribution, elles leur attribuent des parts. Les investisseurs deviennent ainsi en quelque sorte des actionnaires de la société. Les biens acquis seront par la suite mis en location. Puis, la société de gestion reverse aux actionnaires des revenus proportionnellement aux parts qu’ils détiennent.

Le premier avantage de ce type d’investissement est qu’il est plus accessible. Le prix d’une part démarre à 200 euros. En revanche, certaines sociétés de gestion fixent un nombre minimum de parts à acquérir.

Ensuite, avec un investissement SCPI, les investisseurs ne s’occupent de rien. C’est la société de gestion qui gère tout : recherche des locataires, rédaction du bail, gestion des impayés, des travaux, etc. Puis, si vous souhaitez arrêter votre investissement et retrouver votre capital, il vous suffit de vendre vos parts.