La nécrose apicale est une maladie contractée par les tomates lors de leur développement. Vous pourrez la reconnaitre facilement en observant des lésions noirs ou brunes au niveau de l’extrémité du fruit. Quels sont alors les meilleurs conseils pour éviter la nécrose apicale tomate ?

Qu’est-ce qui cause la nécrose apicale ?

Concrètement, c’est une carence en calcium qui cause la maladie du cul noir de la tomate. Cet élément très important dans le développement cellulaire de la plante n’arrive pas aux racines. Ainsi, celles-ci ne peuvent combler les besoins de la plante. Par conséquent, les cellules meurent et font apparaître des lésions sur les extrémités du cul des tomates noir.

À vrai dire, le sol ne manque que rarement de calcium. Le véritable souci concerne les arrosages irréguliers. En effet, c’est l’eau ruisselante qui transporte le calcium dans la terre jusqu’aux racines. Sans une bonne hydratation, son assimilation par la plante devient donc plus difficile et favorise la maladie du cul noir des tomates.

3 bonnes pratiques pour éviter le cul noir des tomates

Comme vous avez pu le constater, arroser les plantes à la bonne fréquence est la meilleure façon d’éviter le cul noir des tomates. Cela signifie aussi qu’il ne faut pas les arroser trop souvent au risque d’obtenir des résultats contreproductifs. En outre, l’hydratation des plants doit rester constante, notamment durant les périodes sèches.

La paille est un bon allié pour garder un bon taux d’humidité dans le sol. Le principe consiste à disposer des bottes de pailles, de foins ou autres autour de la plante. Comme elles retiennent l’eau, cela ralentit le dessèchement du terreau et par la même occasion les difficultés d’absorptions des nutriments.

Enfin, vous pouvez également utiliser des éléments riches en calcium. Les coquilles en tout genre en contiennent de bonnes quantités. Par ailleurs, ces nutriments sont facilement assimilables par les végétaux contrairement à ceux destinés aux humains et aux animaux. Pour ce faire, vous pouvez disposer quelques coquilles d’œufs, de moules ou d’huitre autour des plants. Vous pouvez aussi opter pour des cendres de bois pour favoriser l’apport en calcium.

Une tomate cul noir peut-elle être consommée

La maladie du cul noir de la tomate ne touche qu’une partie de celle-ci. Vous pouvez donc la retirer et consommer le reste. Ce dysfonctionnement ne vous privera donc qu’une partie du fruit touché. Cependant, il est impératif de séparer celles concernées du reste pour éviter toute contamination.

La nécrose apicale n’est donc pas réellement une maladie. En effet, elle n’implique pas de bactéries ou champignons. Elle est plutôt due à un problème d’absorption du calcium par les racines. Néanmoins, cela peut simplement être évité grâce à une bonne fréquence d’arrosage.