4 intérêts de préparer sa retraite avec l’investissement en EHPAD

EHPAD

Publié le : 02 juillet 20235 mins de lecture

Vous cherchez des idées afin de préparer sereinement votre retraite sur le plan financier ? Et si vous délaissiez les investissements habituels comme l’assurance-vie, les revenus fonciers ou l’immobilier classique pour vous intéresser à une autre idée ? Celle-ci consiste à acheter une chambre dans un établissement de type EHPAD. Vous aimeriez en apprendre davantage à son sujet et en découvrir les principaux avantages ? Prenez alors connaissance des informations rassemblées dans le texte ci-dessous !

Un investissement sûr

Investir en Ehpad n’a rien de risqué. Vous signerez alors un bail commercial avec la direction de l’établissement. Celui-ci acte, devant un notaire, le début de votre relation qui durera neuf ou douze ans. Il définit également le potentiel rendement attendu et prévoit d’éventuelles revalorisations du montant du loyer de la chambre afin de compenser l’inflation et préserver votre investissement locatif.

Ce bail commercial oblige le gestionnaire de l’établissement à vous verser en retour un loyer. La fréquence des paiements est variable. Ils sont généralement trimestriels mais peuvent également être effectués chaque mois. Vous aurez sans doute déjà compris que les loyers sont garantis, peu importe si la chambre en question est occupée ou non ! Même les crises sanitaires ne peuvent remettre en question cette relation. En effet, durant les différents confinements en lien avec le COVID, certains directeurs d’EHPAD ont tenté de se soustraire à leurs obligations prévues dans le bail. La justice leur a donné tort et les a obligé à verser les loyers comme prévu.

Une fiscalité particulièrement favorable

Un tel placement s’accompagne de nombreux abattements et avantages fiscaux, comme le rappelle l’excellent site exent.fr, spécialisé dans la gestion et le conseil en patrimoine.

Les plus connus d’entre eux s’appliquent plus spécifiquement à la fiscalité des loyers. Par exemple, si les revenus annuellement générés par cet investissement n’excèdent pas 23 000 € ou 50 % de vos revenus totaux, vous pourrez bénéficier du statut de la Location meublée non-professionnelle (LMNP). Ce dernier sera de plus cumulable en partie avec le dispositif Censi-Bouvard, qui va réduire le montant de votre imposition sur plusieurs années.

Attention, prenez bien conscience que cette option n’est pas un investissement immobilier comme les autres. La possibilité de faire une plus-value importante à la revente du bien sera nulle ou presque, par exemple. Vous n’aurez pas non plus à assumer les charges liées à l’entretien ou à la maintenance des locaux. Pour minimiser les risques d’échec, il faudra vous assurer que l’EHPAD soit bien géré et qu’il soit économiquement viable sur le long terme. Les spécialistes de la question s’accordent à penser que le rendement d’un investissement immobilier tel que celui-ci tourne autour de 3 à 4 % par an, avant déductions fiscales.

Une absence totale de gestion

La chambre étant entièrement gérée par la direction de l’établissement, vous n’aurez pas à vous soucier de son entretien. Vous serez également surpris d’apprendre qu’un cabinet comptable spécialisé en immobilier de loueur meublé sera mis à votre disposition. Il sera chargé d’effectuer, à votre place, toutes les démarches et déclarations nécessaires auprès de l’administration. Vous n’aurez donc plus à vous soucier à propos de la TVA par exemple.

Ce professionnel se tiendra également à vos côtés au moment de la déclaration de vos impôts. Ses conseils et son expertise vous seront précieux pour optimiser votre investissement.

De nombreuses facilités

La première des facilités reste le faible montant des charges pour le propriétaire. Le bail commercial en prévoit d’ailleurs la répartition entre les différentes parties. Pour l’investisseur, celles-ci se limitent :

  • au paiement de la taxe foncière
  • au renouvellement du mobilier
  • au remboursement du crédit
  • au paiement des différents frais (comptable, syndic, etc.)
  • au paiement de l’assurance propriétaire non-occupant

Si vous faites le choix d’un tel investissement, vous serez également séduit par la facilité de transmettre ce bien à votre descendance. Vous obtiendrez de meilleures conditions encore si vous démembrez la propriété (impliquant ainsi la séparation de l’usufruit et de la nue-propriété) ou si montez une société pour acquérir la chambre.

Impossible de conclure ce texte sans évoquer les possibilités de revente. Sachez que la demande est en constante augmentation depuis des années. Elle est notamment soutenue par les gestionnaires d’EHPAD eux-mêmes ou par des fonds d’investissement privés. Bien évidemment, le nouvel investisseur bénéficiera du même cadre avantageux que l’ancien propriétaire. Vous n’avez donc pas à vous en faire, vous pourrez rapidement vous séparer de ce bien, si vous le souhaitez !


Plan du site