Le cinéma est un art, cet art se construit par une technicité autour de l’image et du son très importante. Quelles sont vos connaissances sur ces différentes techniques du film.

Le cinéma est le plus jeune des arts. (Oui actuellement parle de la télévision comme un art. Depuis plus de soixante ans, il a produit des œuvres qui ont atteint le sommet de la perfection. Nous pourrions nous reporter, si nous en doutions, aux douze films que des historiens de différents pays viennent de classer comme les meilleurs au monde. Tous les habitués des ciné-clubs savaient que Le cuirassé Potemkine était l’oeuvre d’un génie. Le jury de Bruxelles n’a fait que confirmer ce que les cinéphiles reconnaissaient depuis longtemps. On peut donc dire aujourd’hui que le cinéma a produit des chefs-d’oeuvre et qu’il les doit à ses propriétés, ayant le privilège d’être à la fois un art de l’espace et un art du temps.

L’imaginaire cinématographique : une représentation culturelle

Le cinéma est une représentation de l’esprit en images, des images mouvantes considérées comme un art, une industrie et une machine à rêver tout à la fois. Et en tant que représentation, le cinéma nous amène à réfléchir sur l’imaginaire, catégorie essentielle de la vie en société qui fait ressortir et permet de saisir l’endémique de la vie quotidienne : les désirs, les rêves, les aspirations des individus ; bref, le sensible.

L’art cinématographique et l’art littéraire

Il y a là une relation complexe. Il est évident d’une part que le cinéma, parce qu’il porte en lui tous les autres arts dans une synthèse multiforme, est en nécessité de l’art littéraire, le dialogue et l’art du scénario n’ont pas attendu le septième art pour exister.

La musique et l’« Art » dans les premiers films américains

Le cinéma américain a subi de profondes transformations depuis 1896 – date sa naissance – et 1915. Il commença comme une nouveauté, comme une innovation technique offrant à ses spectateurs le spectacle de choses nouvelles – ou d’événements familiers, ou encore d’objets vus sous un angle insolite. La distraction qu’il offrait était simpliste. Au fil des années, les films devinrent meilleurs. Ils commencèrent à raconter des histoires, avec des acteurs jouant des personnages à l’écran.