Au vu de l’investissement financier qu’engrange l’acquisition d’un nouveau logement, qu’il soit neuf ou ancien, il est légitime que l’investisseur se pose toujours des questions quant à la rentabilité d’un tel projet. Mais bien que cela soit le cas, force est d’admettre que la pierre demeure une valeur refuge par excellence. Il s’accompagne alors de nombreux avantages non-négligeables, permettant aux investisseurs d’assainir et de doper leurs finances personnelles.

Investir dans la pierre : obtenir des revenus réguliers et valoriser son capital

En économie, le terme « valeur refuge » concerne notamment les investissements sûrs vers lesquels on doit s’orienter en période de crise, pour se mettre à l’abri des conséquences qui en découlent. Dans une conjoncture chahutée, la pierre, au même titre que l’or, se révèle particulièrement intéressante, et est qualifiée de valeur refuge en matière d’investissement. La raison est qu’investir dans l’immobilier signifie se donner la chance de se constituer un patrimoine particulièrement solide, en grande partie financé par les loyers. 

Sur une longue période, l’investissement affiche des rendements particulièrement intéressants, s’accompagnant d’un abattement à hauteur de 30 %, voire 50 % pour les investisseurs relevant du statut LMNP (Location Meublée Non Professionnelle). Aujourd’hui, ces rendements varient généralement de 5 à 6 % dans l’ancien et 3 à 4 % dans le neuf, et peuvent atteindre 7 % pour les locations de bureaux ou locaux commerciaux.

Il convient par ailleurs de souligner que l’immobilier se veut aussi plus sécuritaire, à la différence du titre côté de société où l’investisseur risque de voir sa mise de départ perdue. D’autre part, si le bien se trouve dans une zone bien desservie et qui regorge de toutes les commodités, sa valeur pourrait mieux résister aux éventuelles instabilités du marché immobilier. Bien sûr, en période de hausse de prix, ce genre de bien fera toujours l’objet d’une valorisation.

Si vous souhaitez optimiser votre budget ainsi que votre patrimoine, rendez-vous sur cheynet.fr.

Alléger significativement la fiscalité qui pèse sur les loyers

Dans un contexte où les revenus issus des revenus locatifs sont assujettis au barème progressif de l’IR (impôt sur le revenu) ainsi qu’aux prélèvements sociaux (15,5 %), investir dans la pierre, c’est se donner la chance d’optimiser sa fiscalité. En guise d’exemple, l’investissement dans l’immobilier neuf permet aux investisseurs d’accéder à un panel de dispositifs défiscalisant comme le dispositif Pinel, Pinel outre-mer, Censi-Bouvard, etc. Pour le cas du dispositif Pinel, qui n’est autre que le pilier gouvernemental en matière de défiscalisation immobilière, les investisseurs qui y sont éligibles peuvent bénéficier d’un allègement fiscal pouvant s’élever jusqu’à 63 000 € sur 12 ans. Ceux qui relèvent du statut LMNP peuvent prétendre à une réduction d’impôt de 11 % sur le montant total investi réparti sur 9 ans. Ils peuvent aussi récupérer la TVA immobilière de 20 %. Les investisseurs souhaitant investir dans l’ancien ont également plusieurs possibilités pour minorer le montant des loyers taxables : Pinel dans l’ancien (anciennement Duflot), loi Malraux dans l’ancien, etc. Dans tous les cas, l’investisseur peut déduire de ses revenus fonciers toutes les dépenses occasionnées par les travaux de réhabilitation afférents à leur bien lié.

Investir dans l’immobilier pour se créer un patrimoine

Dans l’optique d’anticiper efficacement les baisses de revenus à la retraite, ou également pour assurer son futur et celui de sa famille, l’immobilier se révèle particulièrement efficace en termes de placement. Le but est de générer des revenus complémentaires à sa retraite. Bien sûr, du moment où la majeure partie, voire la totalité de l’emprunt est remboursée, l’investisseur peut en effet doper sa retraite tout en profitant d’un complètement de revenus qui se veut stable et régulier. Une fois le prêt immobilier remboursé et ses finances optimisées, on pourra en effet occuper le bien dans lequel on a investi au moment de prendre la retraite. Cela s’impose en effet comme étant le moyen par excellence d’assainir ses finances personnelles. Concrètement, on n’a plus qu’à s’acquitter des frais d’entretien du logement ainsi que des impôts et taxes.

D’autre part, l’investissement dans la pierre comme résidence principale permet à l’investisseur de léguer un patrimoine à ses enfants et petits-enfants. En outre, cela lui permettra de protéger sa famille dans l’éventualité où un proche parent serait confronté à des difficultés financières.