Actuellement, le taux de crédit immobilier est en baisse. Cette situation encourageante pousse les investisseurs et les particuliers à revoir leur prêt, en procédant à un rachat de crédit. Ce dernier consiste généralement à regrouper l’ensemble des emprunts immobiliers en un seul prêt, afin de bénéficier d’une seule mensualité. À première vue, cela semble facile à réaliser, mais en réalité, il faudrait remplir quelques critères, d’où l’intérêt de se renseigner.

Le moment idéal pour procéder au rachat de crédit

Pour rentabiliser son rachat de prêt immobilier, il faut trouver le meilleur taux d’intérêt. Normalement, ce dernier doit être inférieur à celui du crédit souscrit, afin de faire baisser les mensualités et de faire des économies. En outre, le rachat est aussi rentable si la durée de remboursement doit encore s’étaler pendant quelques années (plus de cinq ans). En effet, s’il est réalisé en début de prêt, alors il sera beaucoup plus intéressant, car les gains financiers seront plus palpables. Dans tous les cas, si l’on a besoin de s’informer ou de se faire accompagner, on peut se renseigner sur ce site : www.rachatdepretimmo.fr.

Le dossier à remplir pour le rachat de crédit

En général, avant d’accorder un rachat de crédit immobilier, la banque n’hésite pas à vérifier la situation professionnelle et personnelle du demandeur. Si ce dernier possède un emploi stable, alors, le regroupement de crédit sera plus facile. Mais, pour s’en assurer encore plus, elle se réfère le plus souvent à la capacité de remboursement du propriétaire. Cette fois-ci, elle ne dédaigne pas à estimer les dépenses, le revenu, le taux d’endettement, etc. Et enfin, pour la constitution du dossier, l’établissement financier demande les documents relatifs à l’état civil (livret de famille, acte de naissance…), le bulletin de paie et les papiers concernant l’immeuble.

la négociation auprès des banques

Pour le rachat de prêt immobilier, deux options s’offrent au propriétaire. Premièrement, il peut le solliciter auprès d’un nouvel établissement bancaire. Dans ce cas, il pourra profiter d’un taux d’intérêt plus compétitif, même s’il doit payer des frais de remboursement anticipé. Deuxièmement, il peut toujours renégocier les modalités du crédit immobilier auprès de sa banque. Cette fois-ci, les frais de rachat seront moins onéreux. Toutefois, s’il n’arrive pas à choisir entre les deux possibilités, il est conseillé de comparer les offres sur le marché. Sinon, il peut également se faire assister par un courtier ou réaliser une simulation de rachat de prêt en ligne.