La surface est l’un des critères à tenir compte avant location ou achat d’une maison ou d’un appartement. Mais dans cette surface, il faut savoir distinguer le terme de surface habitable. Depuis 2009 avec la loi Boutin, la mention de cette dernière est obligatoire avant signature du contrat de logement.

Qu’est-ce que la surface habitable ?

La surface habitable n’est pas qu’un simple qualificatif, c’est un terme légalement défini dans le code de la construction et de l’habitation qui a toute son importance. La surface habitable c’est toute la surface de la maison exploitée pour l’habitation c’est-à-dire que le propriétaire peut utiliser pour assurer son bien-être personnel comme le fait de cuisiner, manger, travailler, dormir, s’occuper de l’hygiène, etc.

Comment calculer cette surface ?

La surface habitable est la surface totale de plancher c’est-à-dire toute surface close limitée par des portes et des fenêtres et couverte. Aussi sont exclus les surfaces ouvertes ou non couvertes comme les garages, la terrasse, le balcon, les caves, les sous-sols, les débarras,…

Pour chaque pièce de la maison close et couverte, la surface habitable est calculée à l’intérieur des parois et on y compte aussi la surface occupée par des équipements tels que les baignoires, les lavabos, la douche, les placards ou autres équipements utilisés fréquemment par le propriétaire. Par contre, sont déduits de la surface habitable l’embrasure des portes et des fenêtres, les combles non aménagés, les trémies et les paliers d’escalier, les ascenseurs, etc. et toute partie de la maison dont la hauteur est inférieure à 1m 80.

Pour éviter les erreurs qui peuvent porter préjudice, il est mieux de laisser le soin de faire le calcul de la surface habitable à un professionnel même si le propriétaire peut le faire lui-même.

La connaissance de cette surface habitable présente un réel avantage notamment dans le cas d’une location. Au lieu de payer par exemple un loyer de 2.000 euros/m2 pour 20m2 de surface disponible, si la surface habitable ne constitue que 15 m2, alors il est possible pour le futur locataire de ne payer que la surface habitable. Le locataire fait ainsi une économie de 10.000 euros.