La situation des pensions se dégrade de plus en plus. Durant les années 2000, un cadre pouvait s’assurer de toucher sa pension à près de 75 % du dernier salaire qu’il a touché. Mais avec les nombreuses réformes, sa redevance se voit amputer petit à petit. En 2020, il ne touchera plus que 62 % et en 2040, c’est seulement 56 % qu’il gagnera (estimation selon le conseil d’orientation des retraites). Cette chute de la pension est causée par la combinaison de plusieurs régimes (Agirc, Arrco, etc.). Pour pouvoir subvenir aux besoins pendant la retraite, un Français doit alors augmenter son épargne retraite et trouver d’autres solutions pour préparer sa retraite. Pour cela, il existe plusieurs solutions telles que le dispositif madelin ou de trouver un autre emploi après la retraite.

Trouver du travail après la retraite

La loi française autorise maintenant les séniors de trouver un emploi après la retraite. Il est maintenant possible, une fois retraité, de gagner un salaire, sans pour autant avoir de limite sur le montant ou d’autres contraintes particulières. Par contre, le salaire qu’il gagnera sera assujetti à la cotisation et n’obtiendra pas de droits supplémentaires. De plus, le sénior ne travaillera plus en tant que salarié. Il devra alors obtenir un nouveau statut pour percevoir son salaire et cotisera un nouveau régime de retraite (en complément de sa pension). Il faudra par contre vérifier que le nouvel emploi reste assuré pendant longtemps pour éviter d’obtenir une pension réduite. Pour connaitre davantage à propos des méthodes pour augmenter sa pension, le site www.labecedairedupatrimoine.fr offre un des détails plus approfondis sur le sujet. Par ailleurs, depuis l’année 2003, les travailleurs indépendants peuvent également prendre part au perco sous les mêmes conditions que les salariés. Par contre, ils devront engager au minimum un employé (à temps partiel ou non) et au maximum, 250 travailleurs. La possibilité d’adhérer au perco est attribuée particulièrement aux entrepreneurs avec une profession libérale ou les dirigeants d’une société.

Améliorer ses versements dans le Perco

Pour ceux qui font partie des 16 % des salariés qui ont l’avantage d’obtenir un plan d’épargne de retraite collective au sein de leurs entreprises, il est important d’en profiter. Il est donc plus judicieux d’adhérer à la Perco ou Plan Epargne Retraite Collectif. Il s’agit d’une épargne dédiée aux salariés d’une entreprise qu’ils peuvent toucher à la retraite sous forme de rente ou de capital. À ce moment-là, il est conseillé de placer les primes et le versement volontaires dans le Perco tout en maitrisant l’argent épargné par rapport à celui de l’employeur (l’entreprise verse également une aide proportionnelle à l’argent investi dans la Perco). Une fois le Perco mis en place, il faudra choisir un support de gestion financière adéquat selon le reste d’année à terminer avant la retraite.

Le dispositif madelin pour les non-salariés

Pour les non-salariés, grâce au dispositif madelin depuis 1994, ils peuvent maintenant adhérer à une épargne dite « classique ». Le versement peut se réaliser tous les ans ou tous les mois. Ce dispositif permet de se préparer à la retraite et aussi de bénéficier de divers avantages fiscaux. Le sénior pourra alors obtenir un supplément de revenu (sous forme viagère) pour sa retraite. La somme versée dans ce dispositif sera alors bloquée jusqu’à la retraite du sénior (mais il est possible de le récupérer dans des cas particuliers tels que la liquidation judiciaire par exemple ou par cause d’invalidité, etc.). Contrairement aux systèmes de retraite en constante évolution, le madelin lui reste toujours stable et prévisible. Il garantit également une réversion au conjoint dans le cas où la personne membre décède.